Archives par mot-clé : Amour de la Vérité

DES MYSTÈRES – 9 …

Format PDF

    « Il vous a été donné de connaître les mystères du Royaume des cieux… »

Matt 13 :11.

  Tout en descendant le sentier escarpé, j’écartai les branchages, et j’atteignis le fond du vallon… Cet entremêlement de branches correspondait bien aux pensées que suscitaient depuis fort longtemps mes réflexions concernant les diverses dénominations religieuses… Les réveils successifs de l’Esprit de Dieu… la découverte comme la redécouverte des vérités de la Parole, au cours des âges, suscitèrent divers enseignements… et donc diverses communautés, qui en résultèrent… Certes, devant un tel constat, nul ne saurait avoir la prétention, ici-bas, de changer quoi que ce soit… Aussi, approfondissant cette réalité, je compris que je devais aller au-delà des différences… et, d’abord, au-delà de moi-même…

  Il m’arriva souvent de souffrir au sujet des divisions parmi les croyants… qui, défendant divers points de doctrines, établirent des traditions anciennes et récentes… Or, la vérité ne conduit pas à chercher à savoir qui a raison et qui a tort… La Vérité est ce qu’il y a de plus profond et de plus élevé au-dedans de nous… Elle nous sanctifie… De là, la vérité fait peur à l’homme… même au croyant, conscient du charnel demeurant encore en lui… Car l’œuvre de la vérité affranchit l’âme qu’elle éclaire… À ce moment-là, je saisis mieux encore cette parole de l’apôtre… « L’amour se réjouit de la vérité » … En quoi, me disais-je, l’amour peut-il se réjouir de la vérité en moi, si imparfait que je suis devant Dieu ? … En fait, l’Amour de Dieu se réjouit déjà de l’aspiration à recevoir en nous ce qui est vrai de Lui… car ce qui est vrai est ce que Dieu voit de Lui en nous… Qui oserait donc avoir la présomption de vouloir réduire Sa Parole vivante à une connaissance dogmatique… apportant la mort spirituelle… ?

Continuer la lecture

DES MYSTÈRES – 19 …

Format PDF

  « Il vous a été donné de connaître les mystères du Royaume des cieux… »

Matt 13 :11.

———————————

  Tout en cheminant, je contemplais ce qui se présentait à ma vue… Le sentier, les arbres, quelques rochers, un petit cours d’eau… au loin, la vallée, les maisons éparses, les collines… au-dessus d’elles, le ciel d’un bleu profond, quelques nuages réverbérant les rayons du soleil… Mais, me dis-je, quelle est la réalité invisible de ce qui est visible à mes yeux ? … Ceci, évidemment, dépassa ma faculté naturelle de voir, et appelait d’autres capacités pour en pénétrer la nature… réalités naturelles si proches, et, cependant, si éloignées… pour ne pas dire, nous-mêmes d’elles ! … Mais, à certains égards, n’étais-je pas aussi moi-même éloigné… de ce que je pensais être ? … Je compris, plus profondément encore, que je ne pouvais me connaître moi-même, qu’en ayant d’abord été éclairé par l’Esprit de Dieu dans la Lumière de Jésus…       

  Toute connaissance ici-bas de ce qui est, de ce qui se voit, s’entend et se ressent est exprimée par la parole… Quelles que soient les diverses langues, toute parole commença et se communiqua par l’articulation de mots et autres signes, qui constituèrent le langage humain… Selon les lieux et les climats, la langue d’un peuple aura plus ou moins de termes pour nommer les différents aspects des personnes, de la vie, des choses de ce monde… et de ce qui est au-delà… Les mots et leurs nuances, se multipliant au cours des générations, exprimèrent la richesse des pensées les plus diverses… Ainsi, au « commencement » Dieu créa toutes choses, non pas en les « pensant » seulement, mais en les « prononçant » par Sa Parole… Depuis lors, Dieu « s’exprima », Il exprime même l’inexprimable… jusqu’à faire entendre à l’intérieur de nous le murmure de la Voix de Son Esprit…

Continuer la lecture