Archives par mot-clé : Ève

M9 – J’AI EU PEUR …

Format PDF

  « Alors ils entendirent la voix de l’Éternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l’homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l’Éternel Dieu, au milieu des arbres du jardin. Mais l’Éternel Dieu appela l’homme, et lui dit : Où es-tu ? Il répondit : J’ai entendu ta voix dans le jardin, et j’ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché. Et l’Éternel Dieu dit : Qui t’a appris que tu es nu ? Est-ce que tu as mangé de l’arbre dont je t’avais défendu de manger… ? » Gen 3:8-11.

  Avant la chute, la Voix de l’Éternel suscitait en Adam et Ève un sentiment de félicité, de sécurité et de reconnaissance, depuis lors, cette même Voix éveilla dans leur cœur un sentiment nouveau et inconnu d’eux : la peur ! S’il est un sentiment que le premier homme ne connaissait pas, c’était bien la peur ! Ainsi, à cause de cette peur, Adam s’est caché, il ne se tient plus dans les dispositions de cœur et à la place, où il avait coutume de rencontrer Dieu et d’entendre Sa Voix. La peur, découlant du péché, met une distance, une séparation entre l’homme et Dieu, et ce n’est pas simplement « au milieu des arbres du jardin… », mais c’est en lui-même, dans sa propre peur, qu’Adam s’est caché ! C’est là sa cachette, devenue en réalité son cachot par l’effet même de sa peur. Car il a peur de voir Dieu, autant qu’il a honte de se voir, mais, en se cachant, Adam, spirituellement, est déjà « exilé ». Cette séparation dans l’Éden loin de la Face de Dieu préfigure déjà ce qu’il en sera au sujet du jugement de ceux qui, après l’avoir connue, et même reconnue n’obéissent pas à la Parole de Dieu, et dont les conséquences sont « une ruine éternelle, loin de la face du Seigneur et de la gloire de sa force… » II Thess 1:9.

  Dieu, à qui rien n’est caché, appelle Adam, afin que celui-ci soit contraint à répondre, non seulement à Dieu, mais à lui-même, sur la raison de son absence. C’est ici la voie par laquelle s’opère la conviction de péché. Adam eut peur parce qu’il se vit nu, alors qu’auparavant, dit l’Écriture « l’homme et sa femme étaient tous deux nus, et ils n’en avaient point honte… » Gen 2:25. Nous comprenons mieux la nature de la peur d’Adam, quand nous saurons que la nudité est la découverte de l’homme, non par Dieu, mais par lui-même de ses sens comme de son intelligence, en n’étant pas soumis à l’Esprit-Saint. Cette peur vient donc de la connaissance de choses, que l’on ne peut maîtriser sans l’aide de Dieu ! Cela prouve aussi que l’on connait la Parole de Dieu, puisque la peur découle de la transgression de cette Parole.

Continuer la lecture

LES MYSTÈRES – 5 …

Format PDF

  « Il vous a été donné de connaître les mystères du Royaume des cieux… »

Matt 13 :11.

    Levant les yeux, je vis par la fenêtre le mouvement des nuages aux formes diverses, qui s’avançaient majestueusement… Le bleu du ciel était tantôt couvert, tantôt apparent, rendant alternativement clair et obscur la pièce où je me trouvais… Ceci reflétait bien l’état de mon âme… Depuis très longtemps, en effet, ma réflexion portait sur ce fait connu tant dans les milieux religieux que non religieux en ce monde : … d’où viennent les opinions, les doctrines, les dogmes, qui, au lieu d’éclairer, voilent et divisent les hommes ? …  Au cours de l’histoire, chaque réveil, chaque découverte ou redécouverte de la Parole de Dieu est souvent considérée comme le commencement d’une aire spirituelle nouvelle… mais aussi de nouvelles traditions, de nouveaux dogmes… Or, les connaissances révélées, redécouvertes ne nous éloignent pas du commencement, mais nous ramènent à la Vérité originelle…

   Tandis que je réfléchissais sur ces choses, les nuées chargées d’humidité rendirent l’atmosphère de plus en plus dense… Ce qui donna une sorte de vision primitive de l’horizon, évoquant les premiers temps de la création… la création ! … Ceci m’évoqua le Jardin d’Eden… la connaissance du fruit défendu… la tentation d’Ève, écoutant le séducteur… le « serpent ancien », qui lui posa la question : « Dieu a-t-il réellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ? » … Avec ruse, le serpent engloba tous les arbres dans la même défense… Ève prit l’initiative d’« éclairer » le diable sur le fait que la défense ne portait que sur l’arbre de la connaissance du bien et du mal… Le dialogue avec lui… c’est exactement ce que, de tous temps, recherche le diable… en l’occurrence ici avec Ève… mais en l’absence d’Adam…

Continuer la lecture