Archives par mot-clé : Esprit de la Parole

DES MYSTÈRES – 26 …

Format PDF

  « Il vous a été donné de connaître les mystères du Royaume des cieux… »

Matt 13 :11.

———————————–

  Dans le silence de la nuit, accompagné en même temps de la réflexion de la pensée… il me sembla approcher d’une profondeur à saisir…et, plus encore, par laquelle être saisi… En pénétrant dans la profondeur de la Parole, ce qui est incompréhensible, peu à peu, devient compréhensible… alors que, à l’inverse, ce qui parfois paraît simple se révèle difficile à saisir… Et ce n’est là que le commencement de ce qui, dans la Parole de Dieu, dépasse notre entendement… En vérité, que ce soit en la lisant ou en l’entendant, ainsi qu’en la sondant, la Parole ne nous pénètre, véritablement, qu’une fois révélée… Et ceci par la connaissance que la Parole exprime et que le Saint-Esprit imprime dans notre esprit… lui-même transformé par l’Esprit de la Parole œuvrant en nous…

  Je me tins donc là, sous le scintillement des étoiles auxquelles répondaient quelques lumières des chaumières… le silence régnait… Pour beaucoup le silence évoque l’absence, le vide, pour ne pas dire la mort même… Or, ce silence fit que j’« entendis » des paroles monter en moi… Je compris d’autant plus ce que les apôtres, puis les « pères du désert » ainsi que les anciens de tous les temps reçurent dans le silence de la Présence de Dieu… Silence qui, par l’Esprit-Saint, est la Voix divine… qui « résonne » d’autant plus fort en nous, que c’est « l’homme intérieur » qui l’entend…

  Ainsi, le Fils de Dieu « manifesté dans la chair » ici-bas fut Homme parmi les hommes… afin d’être vu, entendu, et touché même… La Parole divine insondable fut ainsi, par Le Christ Son Fils, exprimée, accessible… non par un langage d’ange mais par un langage « incarné » … afin d’être entendu et compris par les hommes… Car la Parole apprise n’est pas encore la Parole spirituellement acquise, intérieurement reçue, … d’où l’Œuvre de l’Esprit-Saint éclairant notre intelligence rendue intérieurement apte à comprendre le Sens divin des mystères de Dieu…

  Des louanges s’élevèrent donc de mon cœur à la vue de l’Œuvre intérieure de la Parole… Œuvre reçue dans l’âme et élevant celle-ci vers les hauteurs… De ce monde, nous tirons ce qui est indispensable à notre vie terrestre, et combien sont grands ces besoins… mais combien plus grande encore est la profondeur des besoins spirituels… Tout ceci vient du Christ qui nous aime… et qui même a dit aux disciples « Je m’en vais et je reviens vers vous. Si vous m’aimiez-vous vous réjouiriez de ce que je m’en vais au Père ; car le Père est plus grand que moi » … Après un temps de silence, s’éleva alors en moi cette pensée… comment pourrions-nous « nous réjouir » d’une séparation, même momentanée, d’une personne nous aimant plus qu’elle ne s’aime elle-même ? … En ceci l’Esprit de Dieu nous donne la Révélation, non seulement de comprendre la Parole, mais Celui qui, étant la Parole, nous a parlé… afin que, par Lui, nous nous connaissions tels que Lui-même nous connaît… de cet Amour infini qui dépasse toute compréhension…

  « Je m’en vais » dit Jésus, nous savons ce que cela signifia dans Sa pensée… Ce furent ici des paroles particulièrement mystérieuses et d’une portée prophétique… En plus de ce que l’Esprit de Dieu nous a annoncé et auquel Il nous prépare… il est combien de choses à venir dont nous-mêmes ne connaissons pas les « lendemains » … Depuis lors, ces paroles du Maître aux oreilles des disciples résonnèrent jusqu’à nous… « Il vous est avantageux, leur dit-Il, que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur, l’Esprit, ne viendra pas vers vous mais si je m’en vais-je vous l’enverrai » … Depuis lors ces paroles s’éclairèrent d’autant plus que la nuit devient de plus en plus sombre dans l’esprit de l’homme et dans ce monde…

  Ainsi, la Parole de Dieu, parue ici-bas en la Personne de Jésus, est reçue par l’Esprit-Saint en notre esprit… La Révélation de la connaissance divine dans notre conscience éclairée par ce même Esprit ne consiste pas en doctrines, en dogmes… La Parole n’est pas un ensemble de mots « morts » de la part de Celui qui est « vivant » … La Parole porte en elle la Vie qui l’anime, et cette Vie nous transforme intérieurement… Et ceci, non pas en vue d’être soi-même devenu différent, ce qui ne serait en aucun cas un changement… mais d’un « soi-même » devenu intérieurement « autre » …

  Sonder la parole nous conduit non seulement en vue de la « comprendre », mais afin que le sens de celle-ci « s’imprime » en nous et nous rende semblable à elle… Car le sens est l’« écho » spirituel de la Parole retentissant au dedans de nous… tel un gong frappé dont le son se prolonge à toujours… La résonance spirituelle est le signe de la vie de la Parole se perpétuant en nous… Ceci atteste la présence « en personne » de l’Esprit de Dieu dans notre être intérieur… Et, par la transformation opérée par l’Esprit-Saint en nous, s’accomplit l’Œuvre de notre ressemblance à Jésus…

  La nuit était profonde… moment particulier où le silence parle plus fort intérieurement et qui inspire des pensées que nos mots mêmes ont peine à exprimer… Il est, en effet, des profondeurs concernant les réalités divines, qui ne sont pas de nature à être expliquées, mais dévoilée, révélées… ainsi que Jésus les décrit par la profondeur de Ses Paraboles, qui, plus que des explications, sont des révélations… étant elles-mêmes autant de lumières jaillissant de la Vérité… Car la Parole n’est pas une vérité figée, mais une Puissance vivante, vivifiante… Tel Jésus venant, non pas comme étant une « pierre qui tue », mais qui vit… La « Pierre vivante » qui seule vivifie notre « être intérieur » !

  Ainsi, alors que l’esprit humain se sert de mots humains pour exprimer les choses humaines, L’Esprit de Dieu emploie « un langage spirituel pour les choses spirituelles » … Le Langage spirituel exprime donc les Choses spirituelles… Ainsi, la Révélation divine n’est pas une parole demeurant incompréhensible, inaccessible… mais elle est la Pensée de Dieu s’imprimant en nous par la rencontre intérieure de Son Esprit avec notre esprit… À ce moment-là, je ne pus m’empêcher de laisser jaillir du fond de mon être une louange inexprimable au Très-Haut…

  L’inspiration de l’Esprit utilise pour les choses célestes des mots employés concernant des choses d’ici-bas… mais avec la différence que le Langage divin, tout en utilisant le même vocabulaire, exprime des paroles dont la nature et le sens retentissent dans l’espace éternel… Alors que la parole de l’homme exprime par des mots les pensées de l’homme… l’Esprit-Saint, inspirant la Parole dès le commencement, nous communiqua la Pensée divine… Notre compréhension spirituelle de la Pensée de Dieu atteste la nature de la Vie de Jésus reçue en nous… et la compréhension inspirée de notre écoute de Sa Parole atteste donc la présence en nous de Sa Vie…

  C’est alors que, peu à peu, apparut un rougeoiement au-dessus des collines… Un jour nouveau était en train d’éclore… Je ne pus que contempler, tout en me demandant ce qu’apportera ce jour nouveau de la part de Celui de qui nous sommes connus dès le matin des temps… et qui suscite en nous l’aspiration à Le rechercher sans cesse… Du sein de l’aurore, cette aspiration spirituelle aux choses d’en-haut… suscita en mon âme des actions de grâces au Prince de la Vie… de cette Vie qui est la véritable « Lumière des hommes » …