STANCE 37 – LA FEUILLE MORTE …

Format PDF

La feuille morte
Fut et n’est plus
Le vent l’emporte
Loin du talus

Combien modeste
Était son lieu…
Qui eut un geste
Disant : adieu ?

De bas en haut
Sourdait sa sève…
Quel soubresaut
Brisa ce rêve ?

Du gai printemps  
A l’âpre automne
Suivit le temps
Où tout frissonne

L’hiver sans bruit
Qui tout dépouille
Teignit le fruit
Couleur de rouille

Car vint le vent
Qui tout effeuille
Et s’envolant
S’en fut la feuille

Sous tous les cieux
Par les collines
De lieux en lieux
Jusqu’aux ravines

Et dans le vol
De son errance
Toucha le sol
Plus d’espérance…

Plus d’espérance ?
Ce qu’elle crut
Mais l’existence
N’est pas sans but

Car pensait-elle
Je vais mourir
Ne laissant stèle
Ni souvenir ?

Quelle sera
L’unique trace
Qui survivra
Devant sa Face ?

Car j’ai fourni
Verte ramure
Au nid garni
De ma parure

Je fus l’abri
Dans la tempête
Du fruit mûri
Au sein du faîte

Mais une voix
Se fit entendre :
N’aie d’autre choix
Que de t’épandre

Car de ta cendre
Tombée en terre
Ta pousse tendre
La régénère

Ainsi nourrie
Germe en la terre
Tout fruit de vie
Qu’elle génère

Mourant à soi
Est ce dont l’âme
Qui par la foi
La Vie proclame

Car en Jésus
La renaissance
Éclot du flux
De Sa Puissance…