STANCE 34 – UN MYOSOTIS …

Format PDF

Un myosotis
Était morose
N’étant pas lys
Ni non plus rose

Car songeait-il
Si j’étais grand
Et plus viril
Et rayonnant

Destin funeste
Je le déplore
Quoi donc me reste
Parmi la flore ?

Ouvre les yeux
Dit une voix
Regarde aux cieux
Comprends et voix

Ce ciel d’azur
Dont la prunelle
Du matin pur
En toi cisèle

Certes modeste
Parmi les fleurs
Mais si céleste
Par tes couleurs

Est-il beauté
Combien parlante
D’humilité
Douce aimante ?

Car ta corolle
Tout de bleuté
De Dieu l’étole
Fit la Beauté

Rien n’est infime
Au Créateur
Pour qui l’intime
Seul est grandeur…