R2 – LES CLOUS DU MAÎTRE 2

Format PDF

« Les paroles des sages sont comme des aiguillons ; et, rassemblées en un recueil, elles sont comme des clous plantés par un seul maître… »

Ecc 12:13.

———————————

1

  Mieux vaut une nécessité qui nous tient devant Dieu, qu’un vœu que l’on ne tient pas.

2

Nous sommes déçus des autres, parce que nous exigeons trop d’eux.

3

Posséder la sagesse, ce n’est pas la garder, mais savoir la donner.

4

  Ne plus être choqué c’est être affranchi, ne plus choquer c’est être parfait.

5

La vraie humilité n’est pas celle que l’on voit, mais celle que l’on découvre.

6

Résiste, mais ne te durcis pas.

7

Un cœur brisé peut être consolé, une âme courbée peut être relevée, mais un esprit tordu qui se croit droit, qui peut le redresser ?

8

Tel homme reçoit de la puissance ou de la richesse, et on ne le reconnaît plus.

9

La victoire qui veut ignorer la faiblesse ne durera pas.

10

Celui qui se compare à d’autres ne manque pas de pécher, soit par orgueil, soit par envie.

11

  Malheur à vous qui êtes sans cesse choqués, car votre propre justice vous choquera.

12

On a le plus besoin de ce qui ne nous convient pas.

13

Les belles manières cachent davantage d’hypocrisie et de méchanceté, que n’en expriment des paroles échappées des lèvres.

14

Nous résistons au Seigneur en voulant Lui plaire par nos propres efforts.

15

Dieu exauce-t-Il tes prières, ou doit-Il y obéir ?

16

  II est plus facile d’aimer tous les frères en même temps, que d’aimer un seul frère en tout temps !

17

On apprend beaucoup de quelqu’un qui avoue ne pas tout savoir.

18

Ce qui ébranle révèle l’inébranlable.

19

Il vaut mieux que les forts combattent pour les faibles, plutôt que de se battre  entre eux.

20

Les défauts d’un frère meilleur que moi ne justifient pas les miens.

21

Moins il y a en nous de charnel, plus ce charnel est fort.

22

Chaque fois que l’on s’approche de Dieu, c’est pour repartir par un autre chemin.

23

Le plus grand miracle est de recevoir la force pour être fidèle.

24

  Que de petites choses peuvent empêcher de grandes choses.

25

L‘un a de l’autorité, l’autre est autoritaire ; le premier veille sur ses frères, le second les surveille.

26

  L’homme qui se réjouit de la Vérité sans souffrir pour elle, la connaît sans lui appartenir.

27

 Les yeux ouverts ont besoin de beaucoup de foi.

28

  Les plus beaux chrétiens ne sont pas toujours les plus fidèles, et les plus  fidèles ne sont pas toujours les plus beaux.

29

  Heureux l’homme qui peut dire : ma sincérité m’a égaré, car son humilité est un modèle.

30

As-tu été mis à part, ou te  tiens-tu toi-même à l’écart ?

31

Celui qui défend sa doctrine en est esclave, celui qui est attaché à la Vérité est libre.

32

L‘esprit d’erreur isole les vérités, et une vérité isolée conduit à l’erreur.

33

 L’augmentation des connaissances rétrécit le cœur de l’homme sectaire.

34

Toute parole d’homme contient un germe d’idolâtrie, mais dans ce que dit Jésus, il n’est rien qui puisse charnellement nous attacher à Lui.

35

Celui qui est sectaire dit qu’il ne l’est pas ; celui qui ne l’est pas n’a pas besoin de le dire.

36

Le repos de la chair, c’est l’assoupissement; le repos de l’Esprit c’est la lutte.

37

La netteté engage celui qui la possède, mais la franchise est souvent à sens unique.

38

Être humble, ce n’est pas se sentir petit, mais être grand sans le savoir.

39

L‘erreur tire sa force de la sincérité de ceux qu’elle égare.

40

J‘avance davantage quand je n’évite pas ce qui me retient.

41

Je grandis quand j’éprouve le besoin de changer.

   42

Ton idole, c’est ce que tu défends.